Les Anges de Lumière

MEDITATIONS


MEDITATION D'ISABELLE SAINT GERMAIN

Faire un choix d'Amour pour Soi

 


  • Prenez un temps d’arrêt, installez-vous confortablement dans un endroit de votre choix où ce sera facile pour vous de regarder ce qui se présente à vos yeux avec la reconnaissance de la vie en toute chose.

 

  • Gardez vos yeux ouverts le plus longtemps possible.

 

  • À partir de votre cœur, demandez l’intensification de l’Amour du soi pour vous et prenez le temps de le ressentir. Souvent un pétillement comme des bulles de champagne se fait ressentir.

 

  • Intensifiez ce ressenti par votre conscience, plus vous prêterez attention à celui-ci et plus il augmentera.

 

  • Demandez à ressentir la vibration de la vie en toute chose, que ressentez-vous? Posez votre regard autour de vous et sur chaque chose, demandez à ressentir la vibration de la vie, n’utilisez pas votre mémoire, car si quelque chose vous semble sans vie, vous ne ressentirez rien.

 

  • Poursuivez avec un rayonnement de joie et enveloppez chaque chose dans votre rayonnement et lorsque vous ressentirez que tout est bien enveloppé, rappelez à vous votre rayonnement et faites-le grandir en vous.

 

  • Poursuivez avec un rayonnement d’Amour du Soi et enveloppez chaque chose dans votre rayonnement. Lorsque vous ressentirez que tout est bien enveloppé, rappelez à vous votre rayonnement et faites-le grandir en vous.

 

  • Je vous suggère de faire l’expérience avec la paix, l’harmonie, le calme, la détermination, la réussite, la confiance, la grâce et la richesse.

 

  • Lorsque vous aurez terminé, prenez le temps de bien ressentir les changements qui se sont faits dans votre corps et affirmez à voix haute: Dieu je Suis l’Amour, Dieu je Suis la Paix, Dieu je Suis la Vie.

Que la Paix Demeure !

 

Isabelle ST GERMAIN

 

Pour écouter ce soin en Mp3

 

http://www.leveilalasource.com/mp3_des_lettres/Soin%20lettre%20juin12%20.mp3

 


 

 


04/06/2012
0 Poster un commentaire

MEDITATION DE LA CONSCIENCE UNIVERSELLE DU 4 JUIN 2012

Du lundi 4 Juin 2012 de 20h00 à 21h (heure de Paris)


L’Amour Inconditionnel, la Bienveillance, le Partage, et la Fraternité sont les outils indispensables à cette méditation. Mais une seule de ces quatre qualités suffit pour entreprendre et participer à cette initiative collective.

Vous pouvez partager le sujet de cette méditation, la traduire en respectant son contenu et sa gratuité, en ayant à cœur de conserver son Esprit Bienveillant et Salutaire. Merci d’avance pour votre très grande compréhension.

Méditation mondiale

Cette méditation mondiale s’adresse à tous les êtres sensibles et se pratique seul ou en groupe, ou que vous soyez sur la planète terre. C’est le simple fait, d’être connecter tous ensemble en « Conscience », avec un « Sentiment Fraternel d’Amour Bienveillant » au même instant, qui augmente l’envergure de toutes nos possibilités. C’est allier nos connaissances réciproques avec « Sagesse », pour faire avancer le Monde vers la PAIX. L’Amour et la Sagesse réunit ensemble, sont la plus belle « Création » que nous puissions offrir généreusement aux autres. Cette mise en mouvement solidaire engendre un élan et une dynamique extrêmement positive. Appelée Cœur Créateur, celui-ci profite à l’enrichissement général de toute la Conscience Universelle. Que vous soyez simple méditant débutant ou confirmé, sans religion particulière ou avec déjà un beau bagage spirituel, cette méditation en Unité de Conscience, rassemble toutes les Sœurs et les Frères de lumière, qui œuvre pour « l’Universalité ». Si votre Cœur déborde d’Amour et de Sagesse, soyez bienvenue, soyez créateur. La méditation de la Conscience Universelle réunit le jour de la pleine lune, tous les êtres sensibles qui soutiennent l’émergence de la Beauté, de la Sagesse et de la Créativité. Elle débute par 30 minutes de préparation, puis 30 minutes de méditation. Vous pouvez la raccourcir ou la prolonger si vous le souhaitez et faire des pauses si nécessaire. Il est préconisé de s’habiller en blanc, pour exprimer une volonté de « purification » personnelle et collective. Pour ceux qui souhaitent enrichir ou bénéficier du « pouvoir d’action » de cette force dynamique, mise en mouvement lors de la nouvelle lune, l’effet de cette méditation se prolonge tout au long du mois, aux quatre phases principales de la lunaison, aux mêmes horaires. En gardant toujours à l’esprit, ce moment de « Pleine Conscience Mutuelle » avec les autres êtres, le méditant perpétue cette influence, sur la base de la mécanique du mouvement ascendant et descendant de la respiration. Puis, bien ancré au centre de la terre, il développe progressivement son soleil intérieur, toujours au centre de l’horloge du temps qui égraine ses quatre quartiers, dans les quatre directions, étiré entre le nadir et le zénith. C’est ainsi qu’il équilibre Conscience Individuelle et Conscience Universelle, en réunissant sa plus grande Bienveillance avec sa Compassion la plus élevée. Son esprit fixé vers le haut ne se penche pas vers l’extérieur, reste fermement ancré sur le pistil de son lotus, afin de lier la Source avec la Terre, favorisant « l’éveil » de la Spiritualité. C’est en lui qu’il développe l’Amour fraternel, la Bienveillance, la Compassion, la Spiritualité pour la faire jaillir au cœur de son être, au cœur de sa propre Conscience, et au cœur de la Conscience Universelle. Sa Grande Bienveillance peut alors se déverser avec Sagesse sur le monde, créant l’abondance Juste et Fraternelle. Les Lois du partage et de la rétribution s’accomplissent alors pleinement, à travers lui et à travers tous les êtres sensibles. Ainsi le Méditant multiplie ses Chances en multipliant les Chances des autres.

(lire la suite : http://www.veronique-arlette.org/pages/meditation-du-4-juin-2012-7777276.html)

 

 

Sujet de la méditation du 4 juin 2012

 

 

Lors de cette méditation, le méditant de la Conscience Universelle, effacera son karma et recevoir en son âme et conscience un transfert des plus belles qualités, des plus hautes vertus, des multiples concentrations, des immesurables, des sources illimités, et des libérations. Il convient pour cela de placer une coupelle d’eau cristalline à côté de soi, lors de ce rassemblement mondial, pour recevoir ses cadeaux en abondance. L’eau ne doit pas être bue, elle sert uniquement de moyen de transfert.

Préparation 30 minutes – Méditation 30 minutes

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les débutants, méditation sextuple yoga, explication sur ce lien :

http://www.veronique-arlette.org/pages/La_meditation_sextuple_yoga-5498998.html

Remerciements à chaque participant

Que votre évolution spirituelle se concrétise dans votre vie.

Quelle vous apporte le bien-être, la joie, le bonheur et la sérénité

Avec une Grande Bienveillance Fraternelle et salutaire pour tous

Amour-Sagesse-Créativité

Véronique-Arlette le 20 Mai 2012 - www.veronique-arlette.org

 

 

 

 

 


04/06/2012
0 Poster un commentaire

COMMENT PRATIQUER LA MEDITATION ?

  • Invoquez les Archanges Camael et Auriel pour les bénédictions et les protections.

 

  • Asseyez-vous confortablement en posture de méditation

 

  • Concentrez votre attention sur votre chakara sacré (votre pelvis) et imaginez-le s'emplissant d'énergie vitale sur chaque inspiration. En inspirant à fond, tirez le souffle dans le ventre en dilatant et en faisant ressortir les muscles ; en expirant, rentrez le bas-ventre

 

  • Une fois cette énergie générée (qui donne l'impression d'un ballon orange gonflé) utilisez le pouvoir de votre intention (volonté) pour la laisser monter en spirale vers le chakra du 3e oeil.

 

  • Maintenez votre intérêt concentré sur le chakra du 3e oeil et devenez conscient du chakra du 4e oeil. Visualisez un disque lunaire argenté sur l'oeil gauche physique, un disque solaire doré sur l'oeil droit physique.

 

  • Laissez ces deux disques s'harmoniser et s'équilibrer. Ce faisant, ils se transforment en un disque central d'un blanc doré placé sur votre chakra du 4e oeil.

 

  • Maintenez cette énergie harmonieuse tant que vous le voulez.

 

  • Pour terminer la méditation, laissez cette énergie harmonieuse circuler à travers tous vos canaux énergétiques subtils et l'aura (les purifier). Accordez-vous le temps de revenir à la conscience normale.

 

Extrait tiré de "La Bible des Anges" de Hazel Raven

 


02/05/2012
0 Poster un commentaire

MEDITATION DE LA CONSCIENCE UNIVERSELLE DU 6 MAI 2012

Méditation de la Conscience Universelle


Du 6 Mai  2012 de 14h00 à 15h heure de Paris

 

Voir ce lien pour l’heure de votre pays


http://www.timeanddate.com/worldclock/

 

 

 

Vous pouvez partager le sujet de cette méditation, la traduire en respectant son contenu et sa gratuité, en ayant à cœur de conserver son Esprit Bienveillant et Salutaire. Merci d’avance pour votre très grande compréhension.

 

You can share about this meditation, translated by respecting its content and free, having at heart to preserve his Spirit Benevolent and Beneficial. Thank you very much for your understanding.

 

 

Méditation mondiale


Cette méditation mondiale s’adresse à tous les êtres sensibles et se pratique  seul ou en groupe, ou que vous soyez sur la planète terre. C’est le simple fait, d’être connecter tous ensemble en « Conscience », avec un « Sentiment Fraternel d’Amour Bienveillant » au même instant, qui augmente l’envergure de toutes nos possibilités. C’est allier nos connaissances réciproques avec « Sagesse », pour faire avancer le Monde vers la PAIX. L’Amour et la Sagesse réunit ensemble, sont la plus belle « Création » que nous puissions offrir généreusement aux autres. Cette mise en mouvement solidaire engendre un élan et une dynamique extrêmement positive. Appelée Cœur Créateur,  celui-ci profite à l’enrichissement général de toute la Conscience Universelle. Que vous soyez simple méditant débutant ou confirmé, sans religion particulière ou avec déjà un beau bagage spirituel, cette méditation en Unité de Conscience, rassemble toutes les Sœurs et les Frères de lumière, qui œuvre pour « l’Universalité ». Si votre Cœur déborde d’Amour et de Sagesse, soyez bienvenue, soyez créateur. La méditation de la Conscience Universelle réunit le jour de la pleine lune, tous les êtres sensibles qui soutiennent  l’émergence de la Beauté, de la Sagesse et de la Créativité.  Elle débute par 30 minutes de préparation (14h à 14h30 heure de Paris), puis 30 minutes de méditation (14h30 à 15h). Vous pouvez la raccourcir ou la prolonger si vous le souhaitez et faire des pauses si nécessaire. Il est préconisé de s’habiller en blanc, pour exprimer une volonté de « purification » personnelle et collective. Pour ceux qui souhaitent enrichir ou bénéficier du « pouvoir d’action » de cette force dynamique, mise en mouvement lors de ce rassemblement,  l’effet de cette méditation se prolonge tout au long du mois, aux quatre phases principales de la lunaison, aux mêmes horaires. En gardant toujours à l’esprit, ce moment de « Pleine Conscience Mutuelle » avec les autres êtres, le méditant perpétue cette influence, sur la base de la mécanique du mouvement ascendant et descendant de la respiration. Puis, bien ancré au centre de la terre, il  développe progressivement son soleil intérieur, toujours au centre de l’horloge du temps qui égraine ses quatre quartiers, dans les quatre directions, étiré entre le nadir et le zénith. C’est ainsi qu’il équilibre sa Conscience Individuelle avec la Bienveillance et qu’il harmonise la Conscience Universelle avec sa Compassion.  Son esprit fixé vers le haut ne se penche pas vers l’extérieur, reste fermement ancré sur le pistil de son lotus, afin de lier la Source avec la Terre,  favorisant  « l’éveil » de la Spiritualité. C’est en lui qu’il développe l’Amour fraternel, la Bienveillance, la Compassion, la Spiritualité pour la faire jaillir au cœur de son être, au cœur de sa propre Conscience, et au cœur de la Conscience Universelle. Sa Grande Bienveillance peut alors se déverser avec Sagesse sur le monde, créant l’abondance Juste et Fraternelle. Les Lois du partage et de la rétribution s’accomplissent alors pleinement, à travers lui et à travers tous les êtres sensibles. Ainsi le Méditant multiplie ses Chances en multipliant les Chances des autres.

 

 

Vijranavadin ou Voie de la « Conscience Universelle »

 

Aujourd’hui, chers méditant de la Conscience Universelle, laissez-moi vous parler de la « Voie de la Conscience ». Laissez-moi vous expliquez la plus belle qualité qui la caractérise, la plus grande culture qui la développe, et les plus gracieuses actions qui la renforcent. La « Voie de la Conscience » est une voie Royale qui conduit directement de l’éveil jusqu’à la source sans encombre.  C’est une brèche naturelle évidente qui  initie le méditant de la Conscience Universelle, tout au long de son voyage spirituel, en fortifiant la qualité de cœur du Disciple Divin. Lors de la méditation du mois dernier, nous avons exposé le deuxième plan d’harmonisation, pour que chacun ait à l’esprit une volonté d’intégration de « l’esprit d’éveil ». Chaque être humain à en lui une manière toute particulière de recevoir et de donner, de participer à l’évolution humaine,  et de partager avec les autres ses découvertes. Le « don » qui se transforme en « don de soi » est une voie salutaire qui doit être expliquée attentivement, pour que chacun puisse en mesurer toute l’ampleur. Chaque escale est très importante. C’est un travail en trois sphères, trois temps, et trois mesures, ou la patience est de mise, ou la rigueur évite les débordements, ou l’endurance fait toute la différence. Il ne faut pas vouloir « bruler les étapes » sous peine de passer à côté de l’essentiel. Vijranavadin est la Voie de la Conscience, mais de la Conscience Universelle Fraternelle.  Nous sommes en ce monde tous UN, tous frères et sœurs, et cette voie n’est pas une voie juste pour son petit « soi ». Peut importe de quelle manière vous êtes conscient des autres, peut importe de quelle manière vous participer au bien des autres, et peut importe où vous en êtes dans votre évolution par rapport aux autres, ce qui compte réellement c’est votre Conscience Fraternelle.  Vijranavadin est une voie extrêmement large et grande, mais elle veille en permanence au  « bien » de tous les êtres sensibles. Soyez donc particulièrement patient pour attendre tout le monde, surtout ceux qui sont en dessous de vous et qui vous porte très certainement. Soyez également vigilant à guider le plus grand nombre d’êtres vers cette qualité de fraternité, en oubliant totalement votre petit « soi » personnel et individuel. La qualité de fraternité est collective et mondiale. Elle instaure une mutation dans les cœurs, dans les pensées et dans les actes de chacun. La nature des êtres est un jardin dans lequel semer est un acte divin, dans lequel arroser est un acte régénérant,  dans lequel soutenir est un acte d’amour, dans lequel laisser-grandir est un acte de sagesse, dans lequel créer est un acte de beauté. L’éclat de toutes les fleurs aux multiples qualités est le secret du bon jardinier, qui sait séparer les mauvaises herbes des bonnes. Mais sa patience accueille toutes les espèces de fleurs tout au long de l’année, pour que la beauté de son jardin soit éternellement présente.

 

Le monde actuel est en pleine transformation des bases sur lesquelles il est appuyé et cela ne peut se faire qu’en laissant coexister deux mondes en parallèles provisoirement.  C’est pour cette raison qu’actuellement, tout est double, les deux mondes se chevauchent, l’ancien monde de dualité d’argent et de pouvoir est toujours existant et le nouveau monde de justice de fraternité et de Paix est déjà en pleine construction. Le méditant de la Conscience Universelle doit « prendre Conscience » de cette double réalité. La rigueur de sa progression est un facteur évolutif qui doit être maintenu en qualité et non en quantité. Le travail individuel et collectif doit demeurer encore pendant un certain temps, le temps que chacun prenne réellement conscience de son véritable « devoir » d’âme. Cette méditation est le pilier central porteur de toute la manifestation de la Voie de Vijranavadin. Quelle soit vécue de manière tout à fait « consciente » ou « inconsciente » ne change rien, simplement l’heure n’est ni à l’éparpillement, ni à l’impulsivité, mais bien à la tranquillité de la douceur et de la docilité. La lumière est très abondante afin de faire apparaitre tous les disfonctionnements de l’ancien monde. Cette luminosité est un facteur de reconnaissance pour solidariser les membres et les groupes qui œuvrent dans la même direction. Parfois, il faut savoir stopper les choses pour les changer, pour les améliorer,  pour choisir son monde, pour attendre le bon moment, ou pour se prévaloir des doublettes, qui veulent encore jouer les prolongations. Heureusement, que les lois naturelles, morales et cosmiques existent pour maintenir le monde dans la bonne direction. Le méditant de la Conscience Universelle doit être capable de maintenir ses engagements tout au long de l’année 2012 qui va être particulièrement mouvementée. Alors les qualités de solidité, de fidélité, de solidarité et  d’endurance doivent continuer d’être développées, sur la base des méditations au 4 phases de la lune. Juste pour équilibrer les énergies et résister à l’offensive dérisoire de la malveillance, des fausses accusations, des découvertes désagréables, des vols en tous genres, et des comportements périmés. Choisir son monde en toute « conscience » est une manière de comprendre les constructions mentales de l’esprit et de saisir toute la dualité ou l’harmonie, qui caractérise le mode de fonctionnement intérieur du méditant. Sur le principe de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, du partage  juste et équitable, ses rendez-vous méditatifs collectifs soutiennent toutes les actions en faveur d’une solidarité bienveillante et fraternelle.  C’est ainsi que le méditant de la Conscience Universelle structure ses sentiments communautaires avec des intentions nobles pour tous. Certains sont dans l’action méditative, d’autres dans la réalisation concrète, d’autres dans le soutien formel, et d’autres encore dans les décisions communes. Quand les intentions Bienveillantes sont solidement cristallisées dans le Cœur Créateur, les esprits travaillent ensemble et  gagnent en autonomie. Alors l’ancien monde pourra s’effacer et disparaitre totalement. 

 

1/ La base essentielle du méditant de la Conscience Universelle, de l’observateur des êtres, des choses et  de l’Univers tout entier, est la « Grande Bienveillance Fraternelle ». La qualité de « Maha Maitri » est une qualité de « bien » infinie qui s’étend envers tous les êtres sensibles. C’est faire le bien pour les autres, exactement de la même manière, que le méditant de la Conscience pourrait le faire pour lui-même. Ensuite cette « Bienveillance » développe progressivement son endurance avec un travail relationnel important, au sein d’un groupe fraternel. Le travail méditatif répétitif de la méditation individuelle journalière et l’implication collective dans un groupe participatif, sont construits sur  la rigueur, et soutiennent en permanence « la structure constructive consciente » du méditant.  Un travail de « don de soi » dans un service aux autres est une formation évolutive de la qualité de la Bienveillance. En ajoutant un travail matériel et participatif à son apprentissage spirituel, le méditant développe l’abondance de cette qualité,  dans une confrontation réellement évolutive. La théorie s’unit ainsi constamment à la pratique ou individualité et unité de conscience sont travaillées ensemble et au même titre. Cette rigueur de méthodologie ou le soi et les autres sont tissés conjointement,  renforce activement la qualité de la bienveillance. C’est ainsi que le méditant peut ajuster la théorie et la pratique, mesurer ses avancement et renforcer ses points faibles. Cette  qualité est extrêmement abondante et généreuse dans tous les sens du terme. Maha Maitri est une charpente individuelle et collective, qui se dresse comme une montagne, pour aborder la collectivité la ou elle en est, et proposer une nouvelle édification, du futur monde à l’échelle mondiale. C’est ainsi qu’elle murit dans le cœur individuel du méditant de la conscience et se bonifie en s’habillant de beauté, de sagesse, et de grandeur d’âme. Tout au long du parcours évolutif du méditant, la bienveillance augmente abondamment et participe pleinement à l’ascension Consciente du disciple. Qu’elle trouve sa source au cœur des déserts les plus arides, qu’elle chemine allégrement du plus petit ruisseau jusqu’au torrent le plus imposant, qu’elle rejoigne les plus grands courts d’eau, ou qu’elle finisse sur les rives immenses de l’océan de l’Amour infini, les rivières sacrées de la Grande Bienveillance Fraternelle sont richesse et abondante. C’est ainsi qu’elle grandit, grandit encore, pour devenir un long fleuve tranquille et majestueux, qui achemine chaque embarcation  sur les rives de la Sagesse,  de l’harmonie et de l’équilibre salutaire. L’énergie créatrice qui s’en dégage jaillit des profondeurs de la Terre Mère, fécondée directement par l’esprit Divin.

 

2/ Le méditant de la Conscience Universelle est un disciple de la voie de Vijranavadin. Il développe « Maha Maitri » la Grande Bienveillance Fraternelle. Alors il écoute son cœur et le son du Dhamma résonne dans son oreille. Le « don » primaire ancestral  est déjà largement dépassé, puisqu’il est effectif dans de nombreux pays, sous forme d’associations multiples, ou il remporte encore aujourd’hui un succès massif. Mais ce n’est pas de cette manière que la solidarité fraternelle du méditant de la Conscience se proclame. Celui-ci privilégie son action de « don de soi », en vue d’une restructuration individuelle collective et mondiale. Actuellement, l’évolution humaine n’en est plus dans une politique de « récolte de dons » mais « Bien » dans une démarche évolutive d’égalité, de fraternité et de justice collective. Ce sont donc toutes les bases fondamentales de la société toute entière qui doivent être refondées. Cette volonté bienveillante à l’égard de tous, en matière de sécurité, de justice, de solidarité et d’équité est le minimum vital, que chaque être sensible, doit pouvoir espérer trouver dans ce monde, que nous construisons tous ensemble. Cette responsabilité commune est une affaire de Maîtres. L’unité créé le rassemblement des divergences, le partage du savoir, et favorise l’éveil des consciences. Ce changement demande du temps, du savoir faire, quelques ajustements et beaucoup de bouleversements. Les consciences individuelles doivent intégrer une volonté de ne pas vouloir se sentir « supérieur » aux autres. Ce n’est pas le « tout » de voir la destinée des êtres, encore faut-il pouvoir voir ce que contient leur cœur, ce que soutien leurs actions, et ce qu’il y a dans leurs poches.  A quoi sert la vision du monde, si l’être qui la voit, ne fait que manipuler les autres afin de servir ses intérêts personnels, au détriment des plus pauvres ? S’il n’est préoccupé que par des soucis matériels, son statut, son confort ou la nécessité de ne jamais permettre à quiconque de marcher au-dessus de lui, à quoi cet avancement lui sert-il? Est-ce que la vision de la sagesse doit lui permettre de combler son petit bien-être individuel, au détriment de celui des autres et de toute la collectivité ?  A quel jeu peut jouer un homme, qui profite de sa connaissance et de son savoir, pour s’enrichir, pour écraser les autres, qui n’est tout simplement pas capable d’admettre ses erreurs,  de soutenir activement un être bienveillant,  et qui monnaie  sa malveillance comme préceptes formateurs ? A quoi sert cette vision du « tout » si l’expérience de cette vision ne se partage pas avec  ses frères et ses sœurs ? Quel Maître peut demander à son disciple de réciter les préceptes du Bouddha alors que lui-même n’est pas capable de respecter cet enseignement?  A quoi cela sert-il, d’être un Maître qui discrédite un autre Maître, qui voit son intérêt personnel au lieu de l’intérêt général, qui se sauve à l’autre bout du monde à la moindre contrariété, qui refuse de se retrouver en face d’un Ami Bienveillant, parce que son EGO en à pris un coup ? Quelle différence que vous soyez un homme ou une femme, un Maître ou un disciple, un médecin ou un patient, un travailleur ou un chômeur, un actif ou un passif, si cette vision du monde, vous écarte fondamentalement de  votre Bienveillance Naturelle ?  Quelle souffrance personnelle ou quel enseignement  peut vous empêcher  de participer activement au bien-être des autres ?  Quelle importance y’a-t-il à vouloir montrer que l’on sait, à souligner constamment les actes des autres, comme une préférence de se garer à droite ou à gauche,  alors que le plaisir de tous est dans la découverte de nos plus belles qualités ? N’est-ce pas celles-ci,  qui nous permettent de nous sortir très facilement du parking, dans lequel nous étions enfoncés très profondément et encadré très étroitement par un grand nombre de voitures ? Parce que ce sont très exactement ces qualités immenses,  qui nous donne l’opportunité de sortir grandit de l’expérience de la vie, et de sortir définitivement d’un blocage ou d’un enfermement. C’est cette capacité à développer nos qualités, à les utiliser au bon moment, pour reculer en toute facilité, pour nous extraire des pièges les plus musclés, pour passer en dessous des choses visibles et invisibles, pour travailler afin de nous améliorer. Ce sont là très exactement que réside nos plus belles victoires. Alors ne négligez pas l’apprentissage de cette belle qualité de cœur que représente la Bienveillance. Réjouissez-vous de la contenir dans vos cœurs et continuez votre éducation en toute conscience d’être « bien » et « veillant » pour l’intérêt de tous. Et surtout ne laissez personne vous détourner de cet enseignement d’une richesse inestimable. Surtout pas un Maître qui souhaiterait vous instruire d’autre chose ou encore moins, une bande de Moines démoniaques, désireux de vous détourner de vos objectifs. La réussite se partage copieusement avec tous ceux qui savent profiter de cette expérience pour devenir meilleur, pour se remettre en question, et qui sont là pour l’humanité toute entière.  Bien sûr, vous pouvez toujours mettre le pied dessus, la cacher sous le tapis ou la faire passer sous la terre. Soyez tranquille,  la Grande Bienveillance Fraternelle  ne vous en voudra pas, elle n’est pas exigeante, ne s’offusque de rien, car elle a toujours le cœur sur la main. La plus grande difficulté de « Maha Maitri » reste sa compréhension, qui parfois semble carrément incomprise par les plus grands Maîtres. Peut-être est-ce du au fait qu’elle est féminine et inattendue ?

 

3/ La patience est l’Or de la Sagesse, quand elle se met au service de la Bienveillance. Beaucoup de méditants souhaitent recevoir un enseignement spirituel neuf, mais combien sont prêt à attende le bon moment pour le recevoir ?  Combien prient pour obtenir quelque chose qui est juste à côté d’eux ? Combien passe très près d’un Grand Maître sans même s’en douter ? Méditer avec le Dalaï Lama est une méditation beaucoup plus importante pour eux, que celle qu’ils ont pratiqué hier soir seul chez eux? Pourtant seraient-ils en méditation consciente avec le même homme,  dans  la même ville ou le même pays au même instant sans même le soupçonner, que cela n’aurait pas la même valeur pour eux ? Pourtant, méditer pour le bien des autres, seul au pied d’un arbre, avec une intention d’Amour Universel envers toute la planète, est un acte de pur Amour Divin. Avoir Conscience des choses est une qualité qui s’apprend, ce n’est pas juste des mots à la suite les uns des autres, ou un principe de vie que l’on s’offre. Avoir Conscience est une ouverture d’esprit sur la réalité et dans les faits. Quand un être à pleine conscience, il ressent les choses telles qu’elles sont réellement.  S’il est un bébé et que sa mère ne souhaite pas le garder, il ressent son désir de se séparer de lui, et son intention d’avorter. Avoir pleine conscience des choses, des êtres, des conflits, des intentions, du passé, du présent et du futur est une lourde responsabilité,  dans le devenir de l’humanité. Quand quelqu’un vous tend une assiette pour vous inviter à manger et que vous savez que cette assiette contient votre mort, combien d’êtres resteraient zen pour affronter leur destin ? Avoir Pleine Conscience n’est pas plus facile que de ne pas avoir Conscience. Il faut beaucoup de Sagesse pour se confronter à la réalité vraie, beaucoup d’Amour pour accepter les êtres tels qu’ils sont réellement, beaucoup de compassion pour trouver des solutions aux conflits, et une Très Grande Patience pour ne pas se perdre dans l’océan de la vie. Avoir conscience, c’est ressentir en permanence les êtres, leurs intentions, leurs sentiments, leurs émotions  avec un baromètre dans le cœur. C’est être conscient des souffrances et des difficultés que les êtres traversent, tout en essayant de trouver une solution, en même temps que la vie continue à se dérouler. Cela demande beaucoup de détachement et parfois une certaine froideur de caractère, pour évaluer tous les tenants et aboutissants du problème. C’est avoir la rapidité d’esprit pour saisir les choses, la compréhension qui amène à la solution, tout en ayant une certaine délicatesse pour verbaliser les ressentis sans heurter personne. Le « tout » doit parfois se réaliser en moins d’une seconde. La plupart du temps, il faut savoir observer très longtemps, car le problème est dans les profondeurs de l’être, de l’endroit, du pays, voir de toute une nation, et aujourd’hui plus particulièrement quand les problèmes sont mondiaux. Souvent, il faut savoir prendre du recul pour ne pas être trop écœuré par des comportements hautement malveillant. Vous comprendrez très certainement, pourquoi les Maîtres préfèrent rester à l’écart, dans la contemplation, et le repos de l’éternité. D’autant que, quand l’enseignement s’ouvre enfin, celui-ci  à peine dévoilé, plus de 5 milles personnes quitteront déjà l’assemblée. L’éveil de la Conscience est pourtant une vraie réalité actuellement même si  certains semblent avoir déjà tout compris. Laissons-les libres de leur choix et partageons entre nous cette authentique révélation.

 

4/ Le recul et le discernement sont des qualités bien utiles, en ce moment pour faire la part des choses. Quoi qu’il en soit, le méditant de la Conscience Universelle, l’observateur des êtres, des choses et  de l’Univers tout entier, utilise toutes ses qualités au maximum pour progresser sur la voie de la Conscience, afin d’en comprendre le fonctionnement.  Ainsi, il participe pleinement à l’évolution humaine, au travers de l’évolution de la Conscience collective, en développant sa plus Grande Bienveillance envers tous les êtres sensibles. A ce titre, il sait faire preuve de vigueur, de patience, de générosité, de droiture, de douceur, de docilité, et de sagesse méditative. A la mesure des trois notes sacrées que sont le A U M primordial, l’étudiant de la Conscience est porteur d’un enthousiasme inébranlable, qui est présent dans les fondations de toutes ses créations. Alors il insuffle cet élan dynamique extrêmement positif  dans le cœur des autres,  pour effacer la crise mondiale de leurs sentiments, pour dissoudre les soucis de leurs esprits, pour effacer les blocages matériels de leurs constructions mentales et  soutenir la terre elle-même dans son action de régénération. Il éveille l’esprit divin de chacun et laisse le changement s’opérer à l’intérieur de leurs Consciences. Il croit en la force dynamique de son action créative au cœur de la Conscience Universelle. Il comprend que l’équilibre des opposés est dans l’abandon de toutes les armes. Que celle-ci soient intérieures et défensives ou au contraire extérieures et offensives, elles doivent être toutes abandonnées pour neutraliser l’effet d’opposition. C’est le secret inné révélé par la croix de l’Amour base horizontale de toute la société, qui rencontre la Connaissance axe verticale du Savoir des trois mondes. De cette Union nait la force créatrice de celui qui met en marche un nouvel esprit spirituel. L’Univers peut alors renaitre avec  les meilleures intentions pour tous. Sur le modèle de l’Unité de Conscience, la construction du nouveau monde en devenir,  porte en elle-même la liberté, l’égalité, et la fraternité.  C’est de cette manière que le méditant de la conscience agit, qu’il met son élan dynamique et créateur au service des autres, en soutenant tous les êtres sensibles, au travers des valeurs fondamentales que sont la bienveillance mutuelle, l’éthique, la moralité, la spiritualité, la justice et l’équité.

Cette chance qu’il porte sous ses pieds, il l’offre à toute l’humanité.

 

 

Sujet de la méditation du 6 Mai 2012

 

Dans cette perspective, le méditant de la Conscience Universelle,  l’observateur des êtres, des choses et  de l’Univers tout entier, continue de prendre son temps en réalisant des exercices qui le rapprochent du cœur de la Terre Mère.  Son ancrage doit être profond, pour que la semence éclate et germe en terre, porteuse de toute la fraicheur de l’éveil spirituel. La créativité pourra alors s’exprimer pleinement et propulser le méditant dans des réalisations concrètes très enrichissantes. Croire en ses propres rêves est extrêmement créateur pour l’avenir. Croire en une planète plus pure est porteur d’espoir et amène des réalisations matérielles aux défis novateurs. Croire au bonheur de tous est une création bienveillante à la portée de chacun qui ne demande qu’à fleurir dans l’esprit de tous. Croire en la force de la Terre, croire en la vigueur de la Paix, croire en l’Unité de ses deux là est un lien porteur d’Amour et de Sagesse.  Lors de cette méditation, le méditant de la Conscience Universelle, peaufine ses créations, et réfléchit à la meilleure manière de partager l’esprit d’éveil,  consciemment avec les autres êtres sensibles.  C’est une invitation à la fête de Wesak, au rassemblement, à l’unité de conscience, ou l’Amour, la Sagesse et la Créativité seront mises à l’honneur. C’est une merveilleuse manière d’honorer pleinement le  jour de la naissance, de l’illumination et de la mort du Bouddha. C’est à travers ce jour, symbole de lumière, symbole d’Unité, que les plus beaux rêves des êtres devraient pouvoir se réaliser. Alors faisons ensemble de ce jour,  un jour de Chance, un jour d’harmonie fraternelle, un jour de bonheur pour toute l’humanité. Que Wesak illumine votre Cœur et votre Conscience, pour éclairer votre vie de tout le bonheur que vous attendez.

 

Préparation 30 minutes – Méditation 30 minutes

Pour les débutants, méditation sextuple yoga, explication sur ce lien :

http://www.veronique-arlette.org/pages/La_meditation_sextuple_yoga-5498998.html

 

Remerciements à chaque participant

Que votre ascension se réalise sur un lit de douceur  et de souplesse.

 Avec une Grande Bienveillance Fraternelle et salutaire pour tous

Amour-Sagesse-Créativité

Véronique-Arlette le 23 Avril 2012

www.veronique-arlette.org

 

 

 



28/04/2012
0 Poster un commentaire

LE SOUFFLE DU SOURIRE

Pour vous préparer à cette méditation, restez tranquillement assis pendant quelques minutes, les yeux fermés. Sentez tout votre corps simultanément, tensions et émotions comprises. Laissez celles-ci se déposer, comme la lie du vin. Ne les remuez pas en y réfléchissant. Incluez votre respiration dans votre champ de perception. Ensuite, ouvrez chacun des trois espaces (ventre, cœur, tête) de respiration avec la respiration ample. Sentez tout votre corps respirer.
 
1. Sentez et relaxez les yeux
Sentez vos yeux. Faites les tournez plusieurs fois dans les deux sens. Arrêtez le mouvement et sentez-les se détendre dans leur orbite. Ainsi que Mantak Chia le souligne, « la méditation du Sourire intérieur commence dans les yeux. Ils sont reliés au système nerveux autonome, qui contrôle le fonctionnement des organes et des glandes. Les yeux sont les premiers à recevoir les signes d’émotions et déclenchent l’accélération du fonctionnement des organes et des glandes en cas de stress ou de danger (réaction de combat ou de fuite) et leur ralentissement quand la crise est passée. Les yeux devraient idéalement avoir un niveau de réactivité calme et équilibré. Par conséquent, en relaxant simplement vos yeux, vous pouvez relaxer tout votre corps et ainsi mettre votre énergie à la disposition des activités en cours.
 
2. Laissez la sensation de relaxation se transformer en un sourire
Une fois que vous sentez vos yeux détendus, laissez la sensation de cette détente s’étaler sur tout votre visage, dans votre langue et dans les os de votre crâne et de vos mâchoires. Maintenant, visualisez quelqu’un que vous aimez en train de vous sourire. Laissez son sourire entrer en vous et souriez à votre tour à cette personne. Sentez vos yeux et votre visage se détendre encore plus. Si vous ne réussissez pas à trouver un visage qui vous fasse sourire, alors souriez volontairement et faites du mieux que vous pouvez en relevant les commissures des lèvres et vos pommettes. Si vous maintenez cette position pendant quelques minutes, vous constaterez sous peu que vous souriez naturellement.
 
3. Sentez le visage respirer dans le sourire
Incluez maintenant la respiration ample (de tout le corps) dans votre champ de conscience. Chaque fois que vous inspirez, sentez l’air entrer non seulement par votre nez, mais aussi par votre visage et vos yeux. Sentez votre souffle être « contaminé » par le sourire que vous avez sur le visage. Observez à quel point le sourire transforme votre respiration. C’est comme si le sourire rendait votre respiration encore plus vitale et plus ample. Tout en continuant de respirer ainsi, vous réaliserez peut-être que la production de salive dans votre bouche augmente. C’est un très bon signe. Ne l’avalez pas encore. Continuez de respirer et d’accumuler la salive. La science a prouvé que la salive contient une grande variété de protéines, entre autres des hormones et autres substances, qui ont des fonctions digestives, anti-bactériennes, minérales ou autres. Selon les Taoïstes, en plus de ces fonctions, la salive - qu’ils qualifient parfois d’élixir doré - peut aussi facilement absorber le chi contenu dans la respiration et le faire passer dans l’organisme. Selon la conception taoïste, une augmentation de la production de la salive peut être, si celle-ci est bien utilisée, d’un grand secours pour notre santé.
 
4. Souriez aux organes
Dirigez maintenant votre souffle souriant vers tous vos organes. Faites descendre votre sourire comme de l’eau à travers vos mâchoires et votre cou jusqu’au thymus, qui se trouve sous le sternum à mi-chemin de ce dernier. Sentez le thymus s’ouvrir et se refermer à chaque inspiration et expiration. Laissez le souffle souriant descendre dans le cœur. Notez si vous pouvez sentir votre cœur relaxer pendant que vous lui souriez et y respirez. Laissez ensuite le souffle souriant se diriger vers vos poumons de chaque côté du cœur. Sentez-vous vos poumons grandir et rapetisser dans votre poitrine? Puis, des poumons, dirigez le souffle souriant vers le foie, sur le côté droit de votre cage thoracique. Souriez et respirez dans le foie. Sentez-le grandir, rapetisser et relâcher les tensions inutiles. Dirigez ensuite votre souffle souriant vers le pancréas et la rate sur votre côté gauche, et travaillez comme vous l’avez fait avec le foie. Puis, faites glisser le souffle souriant vers vos reins, qui sont situés au-dessus de la taille de chaque côté de la colonne vertébrale. Notez si vous réussissez à sentir votre dos et vos reins se gonfler et se dégonfler avec la respiration. Maintenant, laissez le souffle souriant atteindre votre vessie et vos organes génitaux. Quand vous respirez dans cette zone, il est possible que vous sentiez tout votre ventre s’ouvrir et s’emplir d’énergie.
 
5. Avalez la salive et suivez l’énergie qui descend
Une fois le sourire dans les organes terminé, vous remarquerez que votre bouche sécrète plus de salive que d’habitude. Laissez-la s’accumuler. Quand vous en aurez une quantité suffisante, faites-la tourner à quelques reprises dans votre bouche et ensuite avalez-la en même temps que vous allongez légèrement votre cou en rentrant le menton. En avalant votre salive, vous sentirez une sorte de chaleur, une sensation d’énergie, accompagner votre souffle souriant vers le bas de votre corps. Sentez cette sensation se déplacer lentement dans votre cou, votre œsophage, votre estomac, votre petit intestin, votre gros intestin, votre rectum et votre anus. Sentez le souffle souriant passer à travers tout votre système digestif.
 
6. Amenez le souffle souriant dans le cerveau et la colonne vertébrale
Reprenez la technique de respiration ample et assurez-vous d’avoir le sourire. Sentez vos yeux et laissez-les se détendre dans leur orbite. Sentez que le souffle souriant pénètre dans votre corps par vos yeux et votre visage, et qu’il se dirige vers votre glande pituitaire, votre hypothalamus et toutes les autres parties de votre cerveau. Pendant que vous respirez ainsi, vous aurez peut-être l’impression que vous devenez plus conscient de votre cerveau et de ses fonctions. Laissez le souffle souriant allez jusqu’en arrière de votre tête, vers le cervelet. Sentez toute votre tête prendre de l’expansion et se rétracter à chaque respiration. Laissez ensuite le souffle souriant descendre le long de votre colonne vertébrale jusqu’au coccyx, une vertèbre à la fois.
 
7. Rassemblez et absorbez l’énergie
Maintenant, à l’inspiration, sentez votre ventre s’emplir de vastitude avec le souffle souriant. Sentez la chaleur et l’énergie dans votre ventre. Expirez délicatement par la bouche. Maintenez la presque totalité de votre attention dans votre ventre et laissez cette sensation agréable de vastitude se répandre simultanément dans tous vos organes, tissus et os. Une fois que vous sentez votre conscience bien ancrée dans ce processus, vous pouvez ajouter un élément à cette méditation. À l’expiration, non seulement vous sentirez l’énergie du souffle souriant être absorbée par tous vos organes, mais vous sentirez aussi les tensions internes et les toxines être éliminées. Avec la pratique, vous découvrirez que cette méditation a l’immense pouvoir de vous énergiser et de soutenir votre bien-être.
 
Quand vous pratiquez la méditation du souffle souriant, il est important de vous rappeler que son but n’est pas de vous transformer en un automate du sourire. Son but est double : en premier lieu, elle vous permet d’établir un contact conscient avec votre être physique et émotionnel et, en second lieu, elle vous aide à vous libérer de tensions et de négativités inutiles, peu importe leur localisation. Quand vous pratiquez cette méditation, assurez-vous fréquemment d’avoir le sourire aux lèvres. À un moment donné, après plusieurs mois de pratique, vous pourrez obtenir les mêmes résultats avec ne serait-ce qu’une ébauche de sensation intérieure de sourire. C’est ce qui vous permettra de mettre le souffle souriant en pratique quotidiennement dans des moments de stress et de conflits. 
 
Là où le souffle va, l’attention peut aussi aller. En apprenant à respirer naturellement - c’est-à-dire en apprenant à respirer la vitalité dans chaque recoin de notre être - , nous assurons non seulement l’expansion de notre conscience intérieure, mais nous incitons aussi le mouvement des substances et des énergies à se faire de façon saine et harmonieuse dans notre corps.

 

http://chikungminceur.over-blog.com/article-19788740.html

 

 


21/04/2012
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :