Les Anges de Lumière

LE TEMPS DES MOISSONS

24 mai 2012

 

L’humanité subit actuellement les derniers soubresauts avant l’avènement d’une Nouvelle Ère au cours de laquelle rien ne sera plus jamais comme avant. Pour quelque temps encore, nous continuerons à vivre immergés dans un plan d’existence où tout semble bipolarisé : tantôt nous nous sentons bien et tantôt mal, tantôt nous expérimentons la joie et tantôt la souffrance, tantôt la santé et tantôt la maladie, tantôt nous connaissons la réussite et tantôt l’échec, tantôt la richesse et tantôt la pauvreté...

Nous vivons encore dans ce système où tout repose sur l’illusion de l’apparence et le règne de la forme, et nous restons conditionnés par la dualité.

 

 

001b

« L’argent ne fait pas le bonheur. » mais d’un point de vue dualiste, il n’est pas non plus synonyme de chagrin !

 

 

Nous continuons à accepter cette bipolarisation du monde et de la société comme une donnée incontournable de l’incarnation terrestre. C’est pourquoi beaucoup de gens sont littéralement effrayés de constater que tous les codes de vie qui en découlent et en fonction desquels ils avaient établi leurs repères et planifié leur avenir, sont en train de se déchirer et de se briser les uns après les autres.

Que dit le langage de la dualité ? Il dit à peu près ceci : mon corps aspire à la santé, mais je suis victime de la pollution qui m’a affaibli et rendu malade ! Mon cœur aspire à l’amour, mais je suis soumis en permanence aux attaques de personnes haineuses, cruelles et jalouses ! Mon mental aspire à la sagesse et à l’intelligence, mais je sui entouré de gens ignorants, stupides et incapables de m’éclairer ! Mon âme aspire à l’espace et à l’immensité, mais je suis obligé de vivre confiné dans une minuscule cage appelée "bureau, usine ou appartement" ! Et mon esprit aspire à la liberté, mais je vis enchaîné, ligoté, exploité par un patron ou un conjoint sans scrupules ! Alors pourquoi suis-je obligé de subir en permanence toutes ces contraintes et toutes ces influences négatives ?

Pourtant, c’est bien nous-mêmes qui avons choisi d’expérimenter la dualité. C’est notre être spirituel, en tant qu’âme, qui a demandé à bénéficier des opportunités uniques d’évolution que présente l’incarnation terrestre actuelle. Personne d’autre que nous n’a fait ce choix à notre place. Car du point de vue de la Hiérarchie galactique, cette période représente pour l’âme humaine une occasion unique de découvrir ce qui lui importe vraiment, de comprendre où se trouvent ses véritables priorités et d’éveiller toutes ses potentialités.

Du fait de la persistance provisoire de la 3D, les gens s’imaginent côtoyer tantôt des saints, tantôt des monstres. En fonction des "lunettes" qu’ils choisissent de porter, certains voient le mal partout et se croient entourés de démons ; d’autres sont persuadés que des anges seront toujours là pour les aider. Ce que chacun perçoit est la réflexion fidèle de ce qu’il porte en lui-même. C’est ainsi que fonctionne actuellement la dualité ; mais c’est aussi ce qui permet à tout être humain de pouvoir évoluer rapidement à travers l’expérience de changement de dimension et de réalité qui est aujourd’hui proposée à l’humanité.

 

002b

La dualité : tantôt ange et tantôt démon !

 

 

Chacun n’a d’autre possibilité désormais que d’apprendre et d’accepter d’évoluer, ou bien de disparaître ! Même ceux qui croient contrôler le monde ne peuvent échapper à leur destin. En dépit de toutes les possessions matérielles qu’ils ont acquises en pillant notre planète, la plupart d’entre eux ignorent ce qu’est le véritable bonheur. Ils peuvent boire les vins les plus fins, porter les vêtements des plus grandes maisons de couture et avoir un train de vie de nabab ; s’ils restent esclaves de leurs habitudes, insatiables au niveau de leur appétit de pouvoir et de leur soif de jouissance, ils mèneront une existence de plus en plus solitaire et rien de ce qu’ils possèdent ne pourra réussir à combler le vide de leur âme.

Leurs vies sont entièrement réglées selon des protocoles d’alliances comme cela se passait jadis au sein des familles royales. Ils sont condamnés à surveiller en permanence l’entrée du château, à rester toujours en alerte, à suspecter chaque membre de leur entourage de convoiter leur place, à agir malhonnêtement pour se protéger. Ils en arrivent ainsi à priver même leurs propres conjoints et leurs propres enfants de bonnes perspectives d’évolution. Quel plaisir y a-t-il à cela ? Quelle liberté peut-il y avoir à considérer chaque être humain comme un rival potentiel ? Comment peut-on être assez stupide pour imaginer un instant qu’on puisse de la sorte parvenir au véritable bonheur ? En réalité, ils sont en train de s’enliser dans un bourbier sans fond où ils finiront par disparaître !

Si vous saviez à quel point une minuscule poignée d’individus a réussi à saccager et à piller la planète, s’appropriant de manière éhontée des richesses qui auraient dû bénéficier à l’ensemble de la population et permettre à chacun d’avoir un toit, de vivre dignement et de manger à sa faim, vous seriez tellement écœurés que vous en auriez la nausée ! Il faut cependant savoir que ces esclavagistes des temps modernes ne sont pas parvenus à leurs fins sans notre aide. Je les ai aidés, vous les avez aidés, nous les avons aidés !

Cela mérite bien sûr une explication !

La loi du plus fort est aujourd’hui la loi de l’argent, et la loi de l’argent est reconnue par tous ! Or cette loi de l’argent s’exprime dans un langage binaire très proche du langage informatique, où tout peut se ramener à des combinaisons de uns et de zéros. Car maintenant que nous disposons d’ordinateurs et de réseaux informatiques à travers lesquels toutes les informations peuvent être stockées et circuler à travers le monde entier, l’argent n’est même plus nécessaire. La vie réelle n’a plus aucune valeur ; ce qui compte, c’est ce qui est entreposé de manière virtuelle dans les ordinateurs sous forme de uns et de zéros.

Même dans les régions les plus primitives, l'argent a fini par entrer en scène ; et si vous remontez jusqu’à la source, vous aboutissez mécaniquement à un ordinateur. La dualité s’y exprime de la manière la plus simple qui soit : ceux qui sont inscrits dans les bases de données sous la forme d’un nombre un accompagné d’une série de zéros sont les nantis, ceux qui ont le droit de jouir du travail des autres, de les exploiter et de se divertir à leurs dépens ; et ceux dont le nom ne comporte pas de nombre un mais seulement des zéros sont les marionnettes, les esclaves, les jouets des premiers.

 

009

Sans les ordinateurs, vous ne pourriez plus jamais obtenir la moindre communication téléphonique, ni envoyer le moindre message, ni poster la moindre lettre, ni acquérir le moindre produit, qu’il soit de luxe ou de première nécessité… Pensez-y : tous les jours, vous payez en argent virtuel pour des objets qui ont nécessité le travail des autres. Et les autres acceptent eux aussi de travailler pour obtenir cette monnaie de singes qui leur permet de se sentir protégés en acquerrant une sorte de droit virtuel à la consommation.

Ce système ne s’est pas bâti en un jour. Il a nécessité la centralisation du pouvoir aux mains de quelques-uns, et cette concentration a elle-même été acceptée par chaque âme humaine depuis longtemps – depuis l’origine du temps même, pourrait-on dire. Pour cette raison, le chaos économique et social actuel  n’a d’autre but que de nous aider à comprendre comment la planète est devenue à ce point exsangue et pourquoi l’homme en est arrivé à être un loup pour l’homme.

 

Lire la suite : http://www.erenouvelle.fr/

 



25/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres